Et l’avenir devint néolibéral

Le XXe siècle a vu émerger deux phénomènes aujourd’hui indissociables. L’avènement de l’expert et celui du néolibéralisme. Un tandem qui, à partir des années 1960, s’est emparé de l’avenir du monde.

Les experts sont-ils les architectes de l’avenir ? Leur force n’est-elle pas de nous faire prendre leurs prophéties pour des fatalités ? Le Commissariat général du Plan, créé en janvier 1946 par le général de Gaulle, précisément pour construire le devenir de la France au lendemain de la guerre en définissant la planification économique du pays, fut le lieu privilégié de l’échafaudage de ces projections expertes. Paradoxalement, les experts du Plan ont été à l’origine du déclin de la planification à la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents