La grève de l’abondance

Les riches agro-industriels de la pampa tentent de paralyser
le pays pour s’opposer à l’augmentation d’une taxe à l’exportation du soja, du maïs et du tournesol.

Depuis le 13 mars, l’Argentine vit au rythme d’affrontements violents entre les nantis de l’agrobusiness de la pampa et le gouvernement de Cristina Kirchner, qui souhaite prélever sur les bénéfices de l’agriculture intensive et transgénique de quoi satisfaire une partie des promesses faites lors de son élection à l’automne 2007 à la part la plus pauvre de la population. Origine du conflit : sa décision de faire passer de 35 à 44 % les taxes à l’exportation du soja, du maïs et du tournesol. Leurs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents