Le voyage de monsieur Oh

Un coréen du Sud se rend au Nord. Et croque le quotidien des gens sous le règne de Kim Jong Il.

Que sait-on de la Corée du Nord ? Quasi rien, si ce n’est la dictature et la faim. On peut sortir d’une telle ignorance en lisant deux bandes dessinées. Après le Canadien Guy Delisle et son Pyongyang (L’Association), c’est au tour d’Oh Yeong Jin, un ingénieur et dessinateur sud-coréen, d’ouvrir les portes très fermées d’un des derniers pays communistes. Le Visiteur du Sud, le journal de Monsieur Oh en Corée du Nord nous fait partager le quotidien d’un chantier de coopération et les rares endroits alentour…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.