Non aux mariages forcés

« Main dans la main contre le mariage forcé » : tel est le nom de la campagne européenne lancée le 14 mai par la municipalité de Rotterdam et la plateforme néerlandaise d’organisations musulmanes Spior (Stichting Platform Islamitische Organisaties Rijnmond), avec le concours de Tariq Ramadan, titulaire de la chaire Identité et Citoyenneté à l’université Erasmus de la ville. Passée par Bruxelles, Madrid, Berlin et Londres, la campagne a fait escale le 7 juin à la Bourse du travail de Saint-Denis. Lors de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.