Pauvres lapins

Vous voulez savoir ce qu’est une vie de lapin de batterie ? Ils sont des dizaines de millions à attendre la boucherie, entassés dans des cages grillagées. Stress permanent, blessures, agressions, etc. Les femelles, piquées aux hormones, « pondent » tous les quarante-deux jours : 30 % de décès par an. Les nouveau-nés trop faibles sont assommés et abandonnés. Le taux de mortalité de ces élevages dépasse 25 %. Tiens, il n’existe aucune législation en France ni en Europe pour encadrer ce type d’élevage,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.