Suspense

Politis  • 17 juillet 2008 abonné·es

Daniel Cohn-Bendit sera « candidat en Europe » l’an prochain pour les élections européennes. Il l’a dit sur RTL le 11 juillet. Mais le président du groupe des Verts à Strasbourg « ne sait pas » si ce sera en France, comme en 1999, ou en Allemagne, comme en 1994 et 2004. « J’ai une proposition d’ouverture d’une liste pour les Verts français dans laquelle les Verts devraient s’intégrer. Tout le problème, c’est de savoir s’ils sont prêts à faire cela ou pas » , a-t-il déclaré. Aux législatives, on se souvient que Dany avait invité François Bayrou à faire alliance avec la gauche pour « rééquilibrer la victoire de Sarkozy ». Que va-t-il encore inventer ?

Politique
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

« Développer toutes les mutineries contre la classe dominante »
Entretien 17 avril 2024 abonné·es

« Développer toutes les mutineries contre la classe dominante »

Peter Mertens, député et secrétaire général du Parti du travail de Belgique, publie Mutinerie. Il appelle à multiplier les mobilisations contre l’Europe néolibérale et austéritaire sur tout le Vieux Continent.
Par Olivier Doubre
« Les Écolos, c’est comme les pirates dans Astérix qui se sabordent eux-mêmes » 
Politique 12 avril 2024 abonné·es

« Les Écolos, c’est comme les pirates dans Astérix qui se sabordent eux-mêmes » 

À la peine dans les sondages pour les élections européennes, avec une campagne qui patine, le parti écologiste se déchire sur fond d’affaire Julien Bayou. La secrétaire nationale, Marine Tondelier, tente d’éteindre le démon de la division.
Par Nils Wilcke
« Il est presque sûr que des eurodéputés RN ont reçu de grosses sommes de la Russie »
Entretien 11 avril 2024 abonné·es

« Il est presque sûr que des eurodéputés RN ont reçu de grosses sommes de la Russie »

À deux mois des élections européennes, l’ONG internationale Avaaz part en campagne contre le parti de Jordan Bardella et Marine Le Pen dont les sulfureux liens internationaux sont inquiétants.
Par Michel Soudais
« La gauche de demain doit être soucieuse d’un rassemblement démocratique »
Entretien 10 avril 2024 libéré

« La gauche de demain doit être soucieuse d’un rassemblement démocratique »

Le professeur de science politique Philippe Marlière est coauteur d’un court ouvrage étrillant la classe politique française et interpellant six personnalités (dont Hollande, Macron, Mélenchon). Pour lui, la gauche doit se repenser si elle souhaite devenir majoritaire.
Par Lucas Sarafian