La forêt reprend des forces

La gestion des ressources sylvicoles par les communautés indiennes et paysannes fait ses preuves au Mexique. Elle démontre qu’on peut générer des bénéfices socio-économiques en respectant l’environnement.

Yoran Jolivet  et  Valeria Estrada  • 4 septembre 2008 abonné·es

L'autogestion serait-elle promue au rang des réussites au Mexique, pays du libre-échange et du libéralisme roi ? Utilisée pour la protection de la forêt et le développement social, cette forme d’organisation collective est

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes