« Non à l’alliance avec Cohn-Bendit et Hulot »

Porte-parole de la campagne Bové en 2007, membre des collectifs unitaires
pour une alternative
au libéralisme, Yves Salesse* dénonce ici
le rapprochement ébauché au cours
de la récente université d’été des Verts.

Yves Salesse  • 18 septembre 2008 abonné·es

Aux « Matins de France Culture », le 9 septembre, Daniel Cohn-Bendit a indiqué que son projet de liste commune largement ouverte, notamment avec les amis de Nicolas Hulot et José Bové, était en bonne voie. Le contenu de l’accord serait réglé pour l’essentiel. Relevons quelques-uns de ses propos, notés au vol. Aucune surprise. Mais il est

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes