Pour le débat, voyez à droite…

Il y aurait bien de l’exagération à parler de crise politique. Nous n’en sommes pas là. Mais c’est un fait, la droite parlementaire grogne. Ses états d’âme s’étalent au grand jour. Les petits soldats de plomb du sarkozysme s’animent. Ils s’agitent même. Et, d’une certaine façon, cette agitation devrait faire honte aux socialistes. Car elle est politique. Le tentaculaire État policier, intrusif et omniscient, qui se cache derrière le doux nom d’Edvige, inquiète quelques libéraux bon teint qui, du coup, sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Un message positif

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents