Affaire Mokaddem, suite…

Les lecteurs de Politis se souviennent de l’histoire de Nadia Mokaddem, cette jeune femme qui avait décidé, à 34 ans, de troquer sa casquette d’enseignante pour celle de journaliste. En signant un contrat de professionnalisation avec Radio France et en intégrant la promotion « Diversité culturelle et sociale » de l’École supérieure de journalisme (ESJ) de Montpellier ( Politis, 29 mars 2007). Huit mois plus tard, Nadia est accusée par la directrice de son école de « violence » , ainsi que son compagnon, à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents