Extension de peine

Dans « À côté », en mélangeant photos et vidéo, Stéphane Mercurio montre les dysfonctionnements du système pénitentiaire et l’impact de la détention sur les familles de détenus.

On ne voit que les mains, qui dépiautent en vitesse des langoustines qu’elles entassent, luisantes, dans des sachets transparents. Comme les chocolats, nus aussi. Et la poudre de noix de coco, versée en vrac. « Cette année, ils font une fixation sur l’aluminium. » Alors, tous ceux qui sont là s’y mettent. Épluchent, dépapillotent. Ces proches de détenus, aidés de bénévoles, attendent leur tour de parloir dans une pension proche de la prison. C’est Noël, chacun a préparé un colis. Mais les directives sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents