Lu !

Politis  • 2 octobre 2008 abonné·es

Rocard déraille

Au lendemain du discours de Nicolas Sarkozy à Toulon, Michel Rocard a adressé un satisfecit au Président, dans le Parisien (26 septembre) : « C’est un homme de droite qui a de fortes pulsions réformatrices » , juge-t-il, le représentant d’ « une droite réformatrice et intelligente » avec laquelle la « gauche non révolutionnaire » peut trouver « une grande convergence » . D’ailleurs, pour l’ancien Premier ministre, « la composition du gouvernement […] avait montré que ce n’est pas un homme sectaire » . Qu’en dit Delanoë, dont Rocard est un des soutiens au congrès de Reims ?

Majoritaire

« Nicolas Sarkozy clame toujours qu’il n’a rien à cacher. Mais il a refusé de jouer le jeu » , se désole VSD (24 septembre). « Alors que les Français se serrent la ceinture » , l’hebdo du week-end a cherché à savoir ce que « gagnent vraiment nos dirigeants » politiques en questionnant « plus de soixante-dix leaders [sur] leurs revenus et l’étendue de leur patrimoine » . Le Président, dont VSD publie la lettre qui éconduit ses enquêteurs, fait parti des 90 % des sondés qui ont refusé de répondre, reste au moins majoritaire dans un domaine.

Les « trois » de l’Obs

La gauche du PS peut bien être unie derrière Hamon, le Nouvel Observateur (25 septembre) résume le congrès du PS à « la guerre des trois » . Hors Delanoë, Royal et Aubry, l’hebdo de Denis Olivennes ne voit point de salut pour le parti de centre gauche de ses rêves.

Politique
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

Une mobilisation populaire éteinte par une gauche irresponsable
Gauche 16 juillet 2024

Une mobilisation populaire éteinte par une gauche irresponsable

Alors que le Nouveau Front populaire a soulevé une espérance chez de nombreuses organisations du mouvement social, les dernières tergiversations quant au nom du Premier ministre ont jeté un froid. Et questionnent la possibilité d’un accompagnement d’un gouvernement de gauche par une mobilisation populaire.
Par Pierre Jequier-Zalc
Après des jours de négociations, le Nouveau Front populaire en proie à mille et un doutes
Politique 12 juillet 2024

Après des jours de négociations, le Nouveau Front populaire en proie à mille et un doutes

Coalition, Premier ministre, contrat de gouvernement… Socialistes, écologistes, communistes et insoumis tentent d’imaginer des voies de sortie pour accéder au pouvoir. Mais encore faut-il réussir à accorder ses violons.
Par Lucas Sarafian
« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »
Enquête 12 juillet 2024

« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »

Le maintien de Gabriel Attal à Matignon est une situation inédite qui pose un réel problème politique et démocratique. À gauche, le Président est attaqué sur ses accommodements avec la Constitution et son refus de reconnaître le résultat des urnes.
Par Nils Wilcke
« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »
Entretien 10 juillet 2024

« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »

À l’issue des législatives anticipées, le Rassemblement national a remporté 143 sièges. Un résultat en deçà des attentes du parti, lequel gagne néanmoins du terrain partout et va continuer à bénéficier d’une dynamique électorale, estime la politiste Nonna Mayer.
Par Pauline Migevant