Lu !

Politis  • 9 octobre 2008 abonné·es

Crise financière

Gros titre en une, « La grande crise » , le « numéro spécial » de Marianne (du 4 octobre) « va plus loin » et s’impose en donneur de leçons. L’hebdomadaire ne mâche pas ses mots et dénonce, avec raison, les « menteurs » et les « profiteurs » . Bref, la moitié du journal est consacré au « capitalisme fou » , sauf une pleine page de publicité pour… un fonds de pension, Préfon-retraite, qui propose aux fonctionnaires une retraite complémentaire par capitalisation. En pleine crise financière, cela ne manque pas d’humour.

Que cherchait l’Express ?

Interviewer Jean-Marc Rouillan « ne se décide pas à la légère » , prévient Christophe Barbier, le très médiatique directeur de l’Express, à côté de l’entretien. De fait, les conséquences se révèlent assez lourdes pour l’ancien d’Action directe : suspension de sa semi-liberté et retour en cellule toute la journée. L’hebdo, quant à lui, s’est fait un joli coup de pub, en interrogeant notamment Rouillan sur le sujet sur lequel il n’a pas le droit de s’exprimer : les faits qui ont entraîné sa condamnation à perpétuité. Simplement dire « le fait que je ne m’exprime pas est une réponse » lui a donc coûté cher. Combien cela a-t-il rapporté à l’Express ?

Exhumation

Avec la crise financière, le Nouvel Obs (2 octobre) s’inquiète de savoir « où sont passés les libéraux ! ; et, du coup, sort de sa retraite Alain Madelin, pour qui « c’est la faute à la régulation ! » . Il faut bien exhumer un tel ultralibéral pour faire croire que DSK est de gauche.

Politique
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

Derrière la fragile unité des gauches, le spectre de 2027
Analyse 17 juillet 2024 abonné·es

Derrière la fragile unité des gauches, le spectre de 2027

Au cœur des négociations comme en dehors, la question de la prochaine présidentielle traverse les esprits du Nouveau Front populaire.
Par Lucas Sarafian
Y aller ou pas ? La gauche unie face au dilemme du pouvoir
Analyse 17 juillet 2024 abonné·es

Y aller ou pas ? La gauche unie face au dilemme du pouvoir

En situation de majorité relative, le Nouveau Front populaire pourrait ne pas avoir assez de marge de manœuvre pour appliquer son programme de rupture. Il court le risque d’être disqualifié politiquement mais ne compte pas laisser passer une occasion de gouverner.
Par Lucas Sarafian
À gauche, face au RN, une nécessaire remise en question stratégique
Analyse 17 juillet 2024 abonné·es

À gauche, face au RN, une nécessaire remise en question stratégique

La relative victoire du Nouveau Front populaire aux élections législatives ne doit pas masquer un constat inquiétant. Le Rassemblement national continue de progresser et de s’ancrer. Pour contrer cette hausse, la gauche a tout intérêt à s’implanter localement dans les zones rurales. Pas simple.
Par Hugo Boursier
Une mobilisation populaire éteinte par une gauche irresponsable
Gauche 16 juillet 2024

Une mobilisation populaire éteinte par une gauche irresponsable

Alors que le Nouveau Front populaire a soulevé une espérance chez de nombreuses organisations du mouvement social, les dernières tergiversations quant au nom du Premier ministre ont jeté un froid. Et questionnent la possibilité d’un accompagnement d’un gouvernement de gauche par une mobilisation populaire.
Par Pierre Jequier-Zalc