Une génération face à la violence

Le livre de Mario Calabresi dépeint l’autre face des années de plomb, celle de la douleur des victimes.

Olivier Doubre  • 16 octobre 2008 abonné·es

Aujourd’hui célèbre écrivain italien, Erri De Luca fut à Rome, durant sa jeunesse étudiante, le responsable du redoutable service d’ordre de Lotta Continua (LC). Il faisait partie de la tendance la plus radicale de cette importante organisation d’extrême gauche née en 1969 lors des plus grandes luttes ouvrières de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 4 minutes