Une « Obamania » française au-dessus de tout soupçon ?

Selon Vincent Geisser et El Yamine Soum*, l’engouement pour le candidat noir américain
a tout d’une entreprise
de déculpa-bilisation,
dans un pays où la diversité n’a guère
sa place
en politique.

Vincent Geisser  et  El Yamine Soum  • 9 octobre 2008 abonné·es

« La mode est au noir », relève avec une pointe d’ironie Christiane Taubira, députée de la Guyane et ancienne candidate à l’élection présidentielle [^2]. Depuis la victoire de Barack Obama aux primaires du Parti démocrate, le sénateur noir de l’Illinois est devenu la coqueluche du petit monde politique hexagonal, à gauche comme à droite. Une véritable « Obamania » déferle sur le pays, ralliant des élites politiques, des intellectuels, des stars du show-biz et des citoyens ordinaires qui ont monté des « comités Obama ». ­L’élection

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes