«Casse-toi pov'con» : Hervé Eon fait appel

Hervé Eon, condamné à une amende de 30 euros pour avoir brandi en août dernier une affichette portant la mention «Casse-toi pov'con» devant la voiture de Nicolas Sarkozy, a fait appel mercredi de sa condamnation.

Hervé Eon avait été condamné début novembre par le tribunal correctionnel de Laval «à une amende de principe de 30 euros avec sursis» en guise de «simple avertissement» pour offense au chef de l'Etat, selon la décision du tribunal. Le parquet de Laval, qui avait engagé les poursuites, avait requis 1 000 euros d'amende à l'encontre du prévenu, un chômeur de 56 ans, ancien conseiller général PS à Laval, estimant lors de l'audience du 23 octobre que, «lorsqu'on insulte le président, on insulte l'institution».…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents