« Le corps est une arme »

Le plasticien anglais Steve McQueen passe à la réalisation en s’attelant aux mouvements de protestation des membres de l’IRA emprisonnés en 1980. Il explique comment le travail sur l’image peut rendre la violence regardable.

Ingrid Merckx  • 27 novembre 2008 abonné·es

Pourquoi avoir fait un film autour de la grève de la faim de Bobby Sands, mort le 5 mai 1981, et pourquoi cette figure de la résistance républicaine irlandaise apparaît-elle assez tard dans Hunger ?

Steve McQueen : Ce qui m’intéressait, c’était moins la personne de Bobby Sands que ce qu’il représente, c’est pour cela qu’il n’apparaît pas tout de suite. Je voulais surtout évoquer la situation de quelqu’un qui se met en grève de la faim. Il y en a régulièrement dans des prisons du monde entier. Sauf que le mouvement des « Blanket and No-Wash

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 5 minutes