Lu !

Politis  • 13 novembre 2008 abonné·es

Affranchi

Guy Obino, le maire de Vitrolles, « réélu en mars, n’a pas renouvelé sa carte [au PS] cette année », découvre-t-on dans la Provence (8 novembre). Didier Hacquart, un de ses anciens adjoints, s’étonne sur son blog que l’élu n’ait prévenu ni les électeurs ni les militants socialistes. Il se demande ce que ces derniers « en pensent, eux qui payent une cotisation, alors que le maire s’en affranchit », tout en intervenant dans les débats de section. Autre question de Didier Hacquart sur « une particularité du PS » : « Comment un non-adhérent au PS peut-il signer une motion [en l’occurrence celle de Ségolène Royal], pour laquelle il ne peut pas voter ? » « C’est aussi pour ce genre de pratiques que je souhaite quitter le PS ! » , conclut ce proche de Mélenchon.

Reims au spectacle

« Les retombées économiques [du congrès de Reims] sont chiffrées à 2,5 millions d’euros », estime VSD (5 novembre), qui a rencontré la maire PS de la ville : « Pour faire parler de Reims, détaille Adeline Hazan, nous allons organiser des spectacles de rue, des concerts. » Le spectacle ne sera donc pas uniquement dans l’enceinte du congrès ?

Charlatans

Jérôme Kerviel, le trader de la Société générale à l’origine d’un trou de 4,9 milliards d’euros, « consultait régulièrement » des « services téléphoniques de voyance » , révèle l’Express (6 novembre), qui raconte qu’il les avait « appelés plus d’une centaine de fois ». Si l’économie casino se fonde sur ces charlatans, on comprend mieux…

Politique
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

Assemblée : la gauche reste aux finances, les deals entre droite, Macronie et RN continuent
Politique 20 juillet 2024 abonné·es

Assemblée : la gauche reste aux finances, les deals entre droite, Macronie et RN continuent

La gauche gagne la présidence de la commission des finances et celle des affaires culturelles et de l’éducation. Les Macronistes se taillent la part du lion grâce à l’appui quasi-systématique des députés du Rassemblement national.
Par Lucas Sarafian
La gauche remporte la bataille du bureau de l’Assemblée
Direct 19 juillet 2024

La gauche remporte la bataille du bureau de l’Assemblée

L’élection du bureau de l’Assemblée nationale a viré à l’avantage de la gauche qui emporte la majorité de ces postes-clés pour l’organisation et la direction des débats. Le RN n’y a aucun élu, tout comme le MoDem. Récit de cette très longue journée qui ne s’est achevée qu’au petit matin.
Par Michel Soudais
À l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet sauvée par Laurent Wauquiez
Parlement 19 juillet 2024 abonné·es

À l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet sauvée par Laurent Wauquiez

Malgré sa lourde défaite aux législatives, le bloc présidentiel conserve le perchoir grâce à un deal avec la droite. La gauche, perdante de cette élection stratégique, dénonce un « vol » politique et cède du terrain pour Matignon.
Par Lucas Sarafian
« Ne nous trahissez pas » : à Paris, un rassemblement pour exhorter le NFP à gouverner
Mobilisation 18 juillet 2024 abonné·es

« Ne nous trahissez pas » : à Paris, un rassemblement pour exhorter le NFP à gouverner

Plusieurs dizaines de rassemblements, à l’initiative de la CGT Cheminots, se sont tenus ce jeudi partout dans l’Hexagone. À Paris, quelques milliers de personnes se sont déplacées pour demander la mise en place, au plus vite, d’un gouvernement du Nouveau Front populaire.
Par Pierre Jequier-Zalc