Musique sans frontières

Avec leurs instruments bricolés à partir d’objets récupérés, Jean-Louis Méchali et les Urbs ont conçu un spectacle original pour de jeunes artistes de banlieue parisienne et d’Afrique du Sud : un modèle de coopération transculturelle.

Denis Constant-Martin  • 20 novembre 2008 abonné·es

Le projet de Lutherie urbaine a démarré au début du nouveau millénaire. Il repose sur l’idée que nous vivons dans une société du gaspillage, où beaucoup d’objets mis au rebut pourraient trouver une nouvelle vie. De vieilles machines à laver, d’ustensiles de cuisine, de tubes en PVC, bref de pratiquement n’importe quoi, peuvent sortir des instruments de musique, il suffit d’un peu ­d’imagination. Mais pour que ce recyclage prenne tout son sens, il ne doit pas être réservé à des spécialistes : des amateurs, surtout des jeunes, sont

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 5 minutes