Rêver est-il un crime ?

À la suite des arrestations et inculpations des « neuf de Tarnac », un collectif de soutien s’est formé. Sur ces neuf personnes accusées d’ « association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste » après la destruction de caténaires de la SNCF, cinq à ce jour sont incarcérées, et leurs parents et proches, comme ceux des autres membres de la communauté de Tarnac, ont eu droit à des perquisitions en règle. Sur le site soutien11novembre.org, le collectif dénonce le recours au dispositif…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents