Se défaire de son regard de Blanc

Deux enquêtes auprès de femmes mariées de force, battues ou excisées invitent à comprendre les pratiques des autres cultures pour mieux lutter contre les maltraitances.

Ingrid Merckx  • 20 novembre 2008 abonné·es

Le 4 novembre, à Toulon, une lycéenne de 18 ans d’origine algérienne a été violentée par sa mère et ses sœurs parce qu’elle refusait de se marier en Algérie et entretenait une relation avec un non-musulman. Le 22 novembre, le Collectif national pour les droits des femmes tient colloque à l’Assemblée nationale pour défendre une « proposition de loi-cadre relative à la lutte contre les violences à l’encontre des ­femmes » . Publiée en 2006, déposée au Sénat et à l’Assemblée en 2007, cette proposition n’a toujours pas débouché sur une loi. Après quarante ans de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 6 minutes