TcherMobile en vue ?

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Les téléphones mobiles sont devenus courants dès le collège. Les scientifiques réitèrent leur inquiétude devant leur utilisation prolongée par les enfants, et la ville de Lyon affiche sur ses panneaux : « Le portable avant 12 ans, c’est non ! » Et le ministère de la Santé ? C’est la grande muette, ou plutôt le coministère de l’Industrie : l’an dernier, un vague avertissement sur les risques sanitaires des ondes pour les jeunes cerveaux… début janvier, après la ruée de Noël. Cette année, dix associations [[Voir notamment
01 40 31 02 37]] ont décidé de suppléer le ministère défaillant avec une campagne de sensibilisation aux risques sanitaires : « Portables, antennes relais, WiFi… Un nouveau TcherMobile ». Et saluons l’audace du secrétaire d’État au développement numérique, qui promeut une charte non contraignante visant à interdire l’usage des mobiles aux enfants de moins de… 3 ans.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.