« Un bénéfice pour la diversité culturelle »

Philippe Aigrain, informaticien et acteur du débat sur la propriété intellectuelle, est favorable
à une licence publique étendue, c’est-à-dire une redevance obligatoire donnant accès aux œuvres
à tous.

Christine Tréguier  • 24 décembre 2008 abonné·es

Comment en êtes-vous venu à votre proposition de licence publique étendue ? Philippe Aigrain : Je suis parti de l’idée d’une sphère d’échanges des œuvres numériques, où chaque individu ait la capacité de transmettre aux autres les œuvres qu’il apprécie. Chose qui a toujours été reconnue à travers la doctrine de la vente finale (je te prête mon livre, une copie d’une cassette, etc.).

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes