La lumière de l’ombre

Jacques Roubaud et Anne F. Garréta ont écrit ensemble « Éros mélancolique », un roman énigmatique où la photographie révèle
ce qui ne se dévoile pas.

Le principe du livre dans le livre n’est ­certes pas un procédé littéraire nouveau ; le Manuscrit trouvé à Saragosse, qui date du début du XVIIIe siècle, en est un des exemples parmi les plus achevés. Mais, désormais, où se perdent et où se retrouvent les manuscrits ? Dans les malles en osier ? Dans les bibliothèques empoussiérées ? Dans les greniers abandonnés ? Non. Sur le Net bien sûr. L’idée, éminemment vraisemblable, est celle de Jacques Roubaud et Anne F. Garréta, dans Éros mélancolique , un roman…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.