Pourri Brest

Dans son cinquième roman, « Paris-Brest », Tanguy Viel met en scène les travers d’une famille âpre au gain et sans scrupule. Dévastateur.

Une grand-mère héritière d’un homme de 88 ans qui lui a proposé, bien que la connaissant à peine, de vivre avec lui jusqu’à sa mort, et de récupérer ses 18 millions d’actifs. Sans plus de sentiments de sa part à elle. Une mère (la fille de la précédente) et un père qui, dans un mouvement inverse et simultané, sont obligés de déménager dans le sud de la France pour cause de malversation. Le père est en effet accusé d’avoir détourné 14 millions de francs en tant que vice-président du club de foot local.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.