Une furieuse envie de nucléaire

Après la crise gazière russe, plusieurs pays de l’Est de l’Europe envisagent de remettre en marche des centrales hors d’âge, potentiellement dangereuses.

Claude-Marie Vadrot  • 29 janvier 2009 abonné·es

Conséquence des récentes vagues de froid, des ratés de la distribution du gaz russe et surtout des efforts des groupes de pression, la tentation monte, dans l’est de l’Europe, de remettre en route de vieilles centrales nucléaires cacochymes. Sans oublier l’envie industrielle d’en

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 2 minutes