Ce que dominer veut dire

James C. Scott étudie des « fragments du discours subalterne » pour révéler
les rapports de sujétion entre les êtres, et les formes de résistance à cette emprise.

En 1982, Pierre Bourdieu rassemblait dans un essai incisif quelques-uns de ses travaux sur le langage, l’analyse des discours et la linguistique, sous le titre Ce que parler veut dire (1). Il y analysait avec finesse « l’économie des échanges linguistiques » , alors que s’achevait le « moment structuraliste (2) » , caractérisé selon Bourdieu par les multiples « formes de domination que la linguistique et ses concepts exercent encore sur les sciences sociales » . Cet ouvrage fut en effet l’un des premiers à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.