Ici !

Politis  • 5 février 2009 abonné·es

Autopromo moustachue

Qu’est-ce qui ne va pas dans l’information ? Question posée à Edwy Plenel à la tribune de l’Appel des appels, le 1er février à Paris. Démarrant sur le « poison bonapartiste » et « l’affairisme » dans les médias, le directeur du journal en ligne Mediapart a glissé de la nécessité de refonder la presse écrite – « les journalistes sont les chiens de garde de la démocratie » – à l’idée que le numérique est le seul vrai espace démocratique actuel, le lieu des « nouveaux contre-pouvoirs » . Sous-entendu : pour résister au sarkozysme, lisez Mediapart ! Il y eut quelques ricanements dans la salle…

L’heureuse nouvelle

Contrairement à ce que supposait la gauche conspirationniste, la mutation du préfet de la Manche, après la visite mouvementée du chef de l’État à Saint-Lô, le 12 janvier, n’est pas (du tout) la sanction élyséenne d’un « crime » de lèse-Sarkozy, mais bien plutôt un mauvais coup de la CGT. C’est du moins ce qu’affirme le très divertissant porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefèbvre. D’après lui, c’est en effet Bernard Thibault qui s’est « plaint » de la façon dont la manifestation de Saint-Lô avait été « gérée ». D’où la mutation du préfet. Conclusion : il suffit que Thibault hausse un peu le ton pour qu’aussitôt l’Élysée se plie à ses quatre volontés. C’est, pour tous les salariés de France, une excellente nouvelle.

Casse-tête

Qui sera la tête de liste du PS aux européennes en Île-de-France ? Benoît Hamon ou Harlem Désir, qui l’était déjà en 2004 ? Ce n’est pas le seul problème que le PS aura à résoudre depuis l’ouverture de la lutte des places. L’équation est simple : sachant que le PS mise sur 22 à 24 élus, que 26 sortants postulent à un nouveau mandat, que les listes doivent marquer un renouvellement, combien y aura-t-il de mécontents ?

Politique
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

Après cinq jours de négociations, le Nouveau Front populaire en proie à mille et un doutes
Politique 12 juillet 2024

Après cinq jours de négociations, le Nouveau Front populaire en proie à mille et un doutes

Coalition, Premier ministre, contrat de gouvernement… Socialistes, écologistes, communistes et insoumis tentent d’imaginer des voies de sortie pour accéder au pouvoir. Mais encore faut-il réussir à accorder ses violons.
Par Lucas Sarafian
« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »
Enquête 12 juillet 2024

« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »

Le maintien de Gabriel Attal à Matignon est une situation inédite qui pose un réel problème politique et démocratique. À gauche, le Président est attaqué sur ses accommodements avec la Constitution et son refus de reconnaître le résultat des urnes.
Par Nils Wilcke
« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »
Entretien 10 juillet 2024

« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »

À l’issue des législatives anticipées, le Rassemblement national a remporté 143 sièges. Un résultat en deçà des attentes du parti, lequel gagne néanmoins du terrain partout et va continuer à bénéficier d’une dynamique électorale, estime la politiste Nonna Mayer.
Par Pauline Migevant
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc