Symptômes

Bernard Langlois  • 5 février 2009 abonné·es

On est dans l’attente Pas de Godot, de Sarko. Après la grande manif’ de jeudi dernier, le temps suspend son vol. Chefs syndicalistes ou politiques, élus des deux bords, journalistes (moi avec), travailleurs précaires, chômeurs, grévistes, tous ceux qui formaient le gras des défilés : on attend de savoir ce que va dire le Chef. Et c’est qu’il a intérêt à répondre aux revendications des travailleurs, sinon le gros Chérèque va se fâcher tout rouge ! Et nul doute qu’avec ses copains du syndicat des syndicalistes responsables, il n’hésitera pas à programmer une nouvelle grande journée d’action (mais attention, faudrait pas se gourer sur la date, c’est bientôt les vacances de février, s’agirait pas de faire un bide, des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Edito Bernard Langlois
Temps de lecture : 8 minutes