Témoin à charge

Le mardi 27 janvier 2009, devant le tribunal où comparaît Siné 1, un témoin à charge, Philippe Val, directeur de l’hebdomadaire comique Charlie Hebdo, lance : « Pour moi, la liberté d’expression est au service de la liberté. Elle ne doit pas stigmatiser des personnes en raison de leur religion 2. » À ces quelques mots, les ultimes lecteurs de Charlie sont pris d’une espèce de fou rire nerveux et gloussent que, décidément, ce cocasse Philippe ose tout. ( « C’est même à ça qu’on le reconnaît » , ajoute une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.