Un parc national peu protecteur

Le décret donnant naissance au Parc amazonien de Guyane n’est pas à la hauteur pour préserver la diversité biologique de la forêt et protéger les populations de l’orpaillage.

Patrick Piro  • 5 février 2009 abonné·es

Seul pays européen disposant d’un bout de forêt tropicale, la France s’était donné l’ambition d’en administrer les richesses de manière exemplaire quand, en 1992,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 2 minutes