Hôpitaux mal en point

Deux amendements à la loi Bachelot accentuent la casse du service public au profit du privé.

Thierry Brun  • 5 mars 2009 abonné·es

La volonté gouvernementale de démanteler les rares aspects progressistes du projet de loi Bachelot Hôpital, Patients, Santé et Territoires(HPST) ne se dément pas. Deux amendements, dont l’un a été adopté la semaine dernière, ont été dénoncés par les

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes