La course aux chiffres

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le zèle de la police aux frontières des Pyrénées-Orientales ne faiblit pas. Le week-end du 14 mars, au Perthus, elle a interpellé 17 ressortissants marocains qui rentraient au Maroc, pour les placer au centre de rétention administrative de Perpignan. Pourtant, tous étaient munis de leur titre de transport et de documents de voyage (passeport, laissez-passer…).


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.