Le PS au bord de la crise de nerfs

Le choix des candidats pour le scrutin du 7 juin sème la zizanie dans les rangs socialistes. Y compris dans ses courants. Et révèle un fonctionnement clanique.

Michel Soudais  • 12 mars 2009 abonné·es

L’Europe ne porte pas bonheur au PS. Malgré l’adoption à la quasi-unanimité du conseil national, le 28 février, d’un texte présenté comme « le socle de départ » de son programme aux européennes, les socialistes se déchirent. Les courants éclatent. Les grands barons tonnent. Il s’en trouve même pour pétitionner contre la direction de leur parti. La raison de ce psychodrame, moins de quatre mois après Reims ? La composition des listes aux européennes, que les militants doivent ratifier ce

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 5 minutes