Vivre selon ses besoins

Paul Ariès  • 26 mars 2009 abonné·es

Nous ne pouvons certes que soutenir, pour des raisons à la fois sociales et écologiques, cette longue marche historique pour imposer au patronat la réduction du temps de travail. Nous devons cependant tirer les enseignements des expériences et des échecs passés. La gauche n’a pas su « vendre » le passage aux

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 3 minutes