Au nom des valeurs de la gauche

Quatre responsables de la gauche dénoncent « les dérives inadmissibles » du président de la Région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, qui se voyait déjà candidat naturel à sa succession.

«Ya Basta ! » Robert, militant du PS audois, laisse exploser sa colère à l’évocation des dernières frasques de Georges Frêche, président de la Région Languedoc-Roussillon, exclu de ce parti après avoir déploré le nombre de « Blacks » dans l’équipe de France de football. Ils en ont pourtant avalé, des couleuvres, les socialistes languedociens, et non des moindres ! De saillies sur les Blacks, les harkis, les femmes tondues, les « universitaires trou-du-cul » qui osent contester sa vision complaisante et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.