Écran de fumée

On serait tenté de l’affirmer : Iran et Israël, même combat ! Tant les excès de langage des uns servent les intérêts des autres. Pour preuve, ce qui se passe depuis lundi à la conférence de l’ONU sur les droits de l’homme, où les débordements verbaux et les amalgames du président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, ont permis aux capitales occidentales d’esquiver tout examen critique de la politique israélienne à l’encontre de la population palestinienne. Grâce à Ahmadinejad, il n’y a plus d’Avigdor Lieberman.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents