Évitons la révolution !

En ces temps de crise, la France d’en haut est partagée entre deux attitudes : la peur et l’inconscience. Ceux qui ont peur tentent de dessiller les yeux de leurs voisins et semblables afin qu’ils n’ajoutent pas l’inutile provocation à l’injustice. La tâche est ardue car les bienheureux ont parfois la prise de conscience sociale laborieuse. Ils ont le plus grand mal à percevoir la colère qui monte. Ils n’entendent pas la violence des mots, ils ne savent pas interpréter les larmes ravalées des travailleurs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.