Ioulia Timochenko vise la présidence

Égérie de la révolution de 2004, la jeune et séduisante Première ministre compte bien miser sur son succès auprès de la partie la plus populaire de l’électorat pour renverser son rival, Viktor Iouchtchenko.

Claude-Marie Vadrot  • 16 avril 2009 abonné·es

Le personnage central de la comédie politique qui se déroule entre les partis, le Président et sa Première ministre est sans nul doute cette dernière : la blonde Ioulia Timochenko, dont la presse populaire se demande si les magnifiques tresses qui en font une véritable « icône » ukrainienne

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 2 minutes