La société civile s’invite au G20

À l’occasion du sommet des chefs d’État qui se tient ce jeudi à Londres, le mouvement associatif militant avance ses propositions pour faire face à la crise.

Pauline Graulle  • 2 avril 2009 abonné·es
La société civile s’invite au G20

C’est promis juré. Crise économique mondiale oblige, les vingt chefs d’État les plus puissants de la planète vont, cette fois-ci, mettre sur la table du G20 les sujets qui fâchent : paradis fiscaux, opacité des marchés financiers, régulation du système bancaire, encadrement de la rémunération des dirigeants… Gordon Brown, le Premier ministre britannique, en a même appelé à un « new deal global » . L’objectif affiché est ambitieux, voire présomptueux. Car il s’agit de « refonder le capitalisme » … en le conservant intact !

« Nous reconnaissons que ces réformes ne porteront leurs fruits que si elles s’appuient sur des économies fondées

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 6 minutes