Le Caire de son cœur

Golo raconte sa découverte de la capitale égyptienne, populaire et truculente. Et réédite son adaptation de « Mendiants et orgueilleux », d’Albert Cossery.

Marion Dumand  • 2 avril 2009 abonné·es

Le Caire grouille. Vendeurs en tout genre, bus surpeuplés, buveurs de café, fumeurs de chicha. Des terrasses, fusent blagues sur Nasser et chansons d’Oum Kalthoum. Des amis s’apostrophent : « Que ta nuit soit de miel » , « Que le matin soit de jasmin. » Et au milieu, cheveux longs et pattes

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes