Le Hamas contesté

En raison de sa politique de répression au lendemain de la guerre, le mouvement islamique a perdu un capital de sympathie qui s’était accru sous les bombes israéliennes.

Wissam Alhaj  • 16 avril 2009 abonné·es

Pendant la guerre, le Hamas avait gagné auprès de la population une sympathie considérable. Parce que, d’une part, il était du côté des victimes, et d’autre part, il bénéficiait dans l’opinion du mécontentement

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Gaza, trois mois après
Temps de lecture : 2 minutes