Dossier : Europe libérale contre urgence écologique

Entre l’accélérateur et le frein

L’Union européenne se veut à la pointe de la défense de l’environnement. Mais ses institutions productivistes et libérales freinent en permanence, y compris au Parlement, réputé le plus « vert » d’entre elles.

Vue de France, pays au rang européen très modeste pour la préservation de ses ressources naturelles, l’Union fait figure de locomotive environnementale, imposant un arsenal de textes sur l’eau, les déchets, les espaces protégés, les énergies renouvelables, etc. « Heureusement qu’il y a l’Europe, juge Serge Orru, directeur général du WWF-France. Le Grenelle de l’environnement n’est finalement pour la France qu’un vaste rattrapage historique. » Pour autant, le bilan environnemental de l’Europe n’est guère…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents