Grippe A : la genèse d’un virus

Depuis dix ans, des virologues alertaient sur le fait que les grands élevages porcins, notamment aux États-Unis, entraînaient le risque d’une nouvelle maladie capable de frapper les humains.

Patrick Piro  • 7 mai 2009 abonné·es
Grippe A : la genèse d’un virus

Va pour « grippe A (H1N1) » : après avoir balancé entre « porcine », « mexicaine », « nouvelle », « nord-américaine », la pandémie virale (épidémie à caractère mondial) surgie au Mexique fin avril a été officiellement baptisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Nul ne viendra le contester : le terme « grippe A » désigne une large famille

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 4 minutes