« Le planning ? Qu’est-ce que c’est ? »

Le planning familial est menacé de coupes budgétaires qui compromettraient gravement son action vis-à-vis des femmes. Reportage en Seine-Saint-Denis et retour sur les missions d’une institution parfois mal connue.

Mathilde Azerot  • 21 mai 2009 abonné·es
« Le planning ? Qu’est-ce que c’est ? »

«Le planning familial ? Non, je ne sais pas où c’est… » , dit en fronçant les sourcils un homme d’une soixantaine d’années apparemment familier du quartier bouillonnant de la Basilique à Saint-Denis (93). Puis, curieux : « Qu’est-ce que c’est ? » Comme aucun des autres passants interrogés n’apporte de réponse, on finit par aller se renseigner au centre d’échographie à deux pas, où l’on nous indique enfin le chemin. L’endroit est discret, voire planqué, situé au rez-de-chaussée d’un immeuble. « Le bouche-à-oreille ­semble marcher. Quand elles en ont besoin, les femmes savent nous trouver » , sourit Valérie Boblet, 47 ans, conseillère conjugale au planning

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 7 minutes