Le silence de l’amour

Le dessinateur Baudoin
et Neige se sont aimés
– et s’aiment encore ?
De leurs retrouvailles
au Mexique naît un album à quatre mains, sombre
et éclatant.

Il y a d’abord une femme, allongée, repliée en un rayon de lumière. Puis un homme, un homme debout, dont l’ombre dessine le dos, sur une ombre plus grande encore. Ils sont nus, et leurs visages dissimulés. Ce pourrait être le premier indice, mais il nous échappe. Viennent ensuite des éclats de Mexique : aucun n’a la légèreté de l’anecdote. Les paysages y sont trop grands, maelström de branches et de pierres. La jeune fille au jardin, trop loin derrière la grille. L’homme, trop petit face aux racines et aux…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.