Les nécessaires lectures d’Ivan Segré

Le philosophe scrute
par une méthode analytique proche de l’ascèse les confusions entre sionisme, mémoire du génocide et idéologies pusillanimes.

Les éditions Lignes nous proposent ces jours-ci deux essais en forme de diptyque, œuvre du philosophe Ivan Segré. Les sujets nous sont connus. C’est l’évolution du sionisme et sa transformation en politique au sens parfois étroit du mot, et c’est l’exploitation idéologique de la mémoire du génocide. Avouons-le, notre premier réflexe fut de réticence. Toutes les polémiques n’ont-elles pas déjà eu cours sur ces questions ? Mais le travail d’Ivan Segré se situe au plus loin de la polémique. On est rapidement…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents