Le RSA, un pas de plus vers la précarité

Le Revenu de solidarité active est entré en vigueur sur tout le territoire le 1er juin. Mais, loin de réduire la pauvreté, le dispositif risque au contraire de contribuer à une fragilisation de la société tout entière.

Eva Delattre  • 4 juin 2009 abonné·es
Le RSA, un pas de plus vers la précarité

C’est avec tambours et trompettes que le Revenu de solidarité active (RSA) est entré en vigueur ce 1er juin. En ces temps de crise, la mise en œuvre de l’unique mesure « sociale » du quinquennat ne devait surtout pas passer inaperçue. Martin Hirsch, désigné par Nicolas Sarkozy comme le « gardien » de sa promesse de réduire d’un tiers le taux de pauvreté en France, avait pourtant prévenu : « Nous n’avons

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes