Pas de maternelle pour les petiots

Nadine Morano, secrétaire d’État à la Famille, expérimente des « jardins d’éveil » pour les enfants de 2 à 3 ans. Une structure payante et moins encadrée qu’en crèche, qui permettra de fermer des classes.

Erwan Manac'h  • 25 juin 2009 abonné·es
Pas de maternelle pour les petiots

Face au manque criant de places en crèche, la secrétaire d’État à la Famille, Nadine Morano, expérimente une solution à moindre coût pour l’État. L’invention s’appelle « jardin d’éveil ». Un doux nom qui désigne une structure d’accueil spécialement dédiée aux enfants de 2 ans à 3 ans et demi. Le dispositif, à l’essai jusqu’en 2012, reste pour le moment entouré d’un épais flou. Mais il est déjà certain qu’il sonne

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes