Dossier : Chute du Mur : 20 ans après

Berlin, ville ouverte

Depuis la chute du Mur, Berlin enchaîne tous azimuts les grands projets pour reconstruire et recomposer une ville divisée pendant cinquante ans, aujourd’hui devenue une métropole européenne moderne.

Dès la fin de l’été 1989, l’industriel allemand DaimlerChrysler conclut avec le gouvernement ouest-berlinois l’achat d’une parcelle de terrain vague au pied de la ligne de démarcation entre les deux parties de Berlin, pour une bouchée de pain. Trois mois plus tard, le Mur tombe. Le groupe japonais Sony sent l’aubaine et acquiert à son tour une part de l’ancien no man’s land, la Potsdamer Platz, promise à incarner le nouveau centre de la métropole réunifiée. C’est donc sur un sol privatisé (Sony et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents